jeudi 9 décembre 2010

Rêve brisé... le Père Noël existe-t-il ?

Aucune espèce connue de renne ne peut voler. Mais il est vrai qu'il reste encore quelques 300.000 espèces d'organismes vivants à répertorier. Bien que la plupart soient des insectes et des germes ça n'exclut pas totalement les rennes volants.
Il y a deux milliards d'enfants dans le monde (âgés de moins de 18 ans). Mais puisque le Père Noël ne semble pas être pris en considération par les enfants musulmans, hindous, juifs et bouddhistes, sa charge de travail se voit réduite à 15 % de ce total. En supposant une moyenne de 3,5 enfants par foyer, cela fait tout de même 91,8 millions de foyers.

Nous pouvons raisonnablement penser qu'il y a au moins un enfant sage dans chacun de ces foyers (il ne s'agit bien-sûr que de considérations mathématiques...) Grâce aux différents fuseaux horaires et à la rotation de la terre, et en supposant qu'il voyage d'est en ouest (ce qui semble le plus logique), le Père Noël a 31 heures, le jour J, pour n'oublier personne. Cela nous fait 822,6 visites par seconde. C'est-à-dire que pour chaque enfant sage, le Père Noël a environ 1/1000 de seconde pour se garer, sauter du traineau, descendre dans la cheminée, remplir les chaussettes, distribuer les cadeaux, éventuellement manger les desserts laissés pour lui par les enfants sages (gentils, mais visiblement pas au courant de l'emploi du temps déjà chargé du Père Noël), remonter par la cheminée, embarquer dans son traineau, et aller jusqu'à la maison suivante. En supposant que les 91,8 millions d'arrêts sont uniformément répartis sur le globe (hypothèse forcément fausse mais que nous acceptons pour simplifier les calculs), ça nous fait 1,25 kilomètre par foyer à visiter, soit un voyage d'une longueur totale de plus de 120 millions de kilomètres, et encore sans respecter les haltes normalement obligatoires toutes les deux heures (mais peut-on comparer un trajet sur autoroute avec cette fantastique aventure ?).

Cela veut dire que le traineau du Père Noël se déplace à plus de 1000 kilomètres par seconde, soit 3000 fois la vitesse du son. À titre de comparaison, le véhicule le plus rapide jamais construit par l'homme, la sonde spatiale Ulysse, se déplace à un petit 44 kilomètres par seconde. Un renne traditionnel, lui peut courir jusqu'à 25 kilomètres à l'heure.
La charge du traineau est aussi révélatrice des capacités peu ordinaires du Père Noël. En supposant que chaque enfant sage mérite au moins une boite de Lego d'environ 1 kilogramme (quoique la tendance aille plutôt aujourd'hui vers des objets moins lourds du type jeux vidéos), le poids en charge utile du traineau doit être de 321,300 tonnes - sans compter le Père Noël, qui, s'il veut être fidèle jusqu'au bout aux rêves des enfants sages, doit friser la centaine de kilos. Sur terre, un renne normal ne peut pas tracter plus de 150 kilos. Même en supposant qu'un renne volant puisse être 10 fois plus puissant, le Père Noël ne pourrait pas se contenter de 8 ou même 9 de ces compagnons : il aurait besoin de 214.200 rennes volants. Ce qui fait passer la charge totale (sans compter le poids du traineau) à 353.430 tonnes. Quatre fois le poids du "Queen Elisaneth"...

Le Père Noël a dû être confronté à un autre problème. 353.430 tonnes voyageant à plus de 1000 kilomètres par seconde implique une énorme résistance de l'air. Les deux rennes de tête devraient absorber une énergie de 14,3 quintillions de joules. Par seconde. Chacun. Normalement, cela devrait les brûler à la manière des vaisseaux spatiaux rentrant dans l'atmosphère terrestre. C'est-à-dire que ces pauvres animaux s'évaporeraient en flammes presque instantanément, laissant les rennes suivants connaître le même sort, ceci engendrant un bang super-sonique assourdissant. L'attelage entier serait vaporisé en 4,26 millièmes de seconde. Pendant que le Père Noël serait l'objet d'une force centrifuge égale a 17.500,06 G. Un Père Noël d'une centaine de kilos normalement constitué serait alors coincé au fond de son traîneau par une force équivalente à 2.157.507 kilogrammes.
CONCLUSION :
Si le Père Noël a un jour essayé de distribuer des cadeaux à des enfants sages, à l'heure qu'il est, il est MORT...

Mais avons-nous toujours besoin d'écouter nos esprits cartésiens???

JOYEUX NOËL À TOUS

2 commentaires:

Anonyme a dit…

MERRY CHRISTMAS !!!

Lionel Mullot a dit…

Là au moins c'est clair.

Enregistrer un commentaire